J’édifie une étrange bibliothèque qui, je l’espère, réjouira tous ceux et celles qui aiment s’attarder à lire la poésie des plis et des fissures, les récits que portent les rides de sable, les marques des hommes et celles de l’érosion sur la pierre.

Je crée des tableaux, des sculptures et des estampes numériques tous traversées par des « jeux d’écritures » dont les trajectoires de déploient souvent à la manière de territoires. Je souhaite ramener le spectateur à ce plaisir évident que nous avons à faire parler les choses inanimées, à en lire les messages, à approcher le monde comme un livre et à y retrouver le sens que nous lui avons-nous-mêmes insufflé.

J’ai ainsi recours à différents supports, médiums et instruments empruntés à l’univers et à l’histoire de l’écriture : les papiers, les imprimés récupérés, l’encre de chine, les mortiers, l’impression numérique pour transformer les objets et les surfaces en messages. Conçus comme des cartes, des lettres ou des livres aux formes inédites, mes sculptures et mes tableaux sont traversées par des enchevêtrements rythmés de marques et de formes, des traces d’écriture manuscrites, des réseaux d’entailles qui s’articulent comme autant de signes fictifs, de signifiants opaques, incertains et ouverts, qui se donnent « à lire » librement

J’espère qu’ils feront voyager ceux qui ne cessent de déchiffrer la forme des nuages, les entrailles des bêtes, les craquelures de trottoirs et autres signifiants imaginaires qu’ils tirent de leur esprit généreux.